Réemploi & Architecture de demain

Posté le 21-07-2020

Le pavillon circulaire

Dessine moi un pavillon circulaire!

 

   Construit à 80% avec des matériaux réemployés ou réutilisés, le pavillon circulaire de l’agence Encore Heureux démontre la possibilité de faire de l’architecture avec des ressources existantes. Cette pratique est devenue leur cheval de bataille depuis 2001, date à laquelle les deux architectes engagés, Julien Chopin et Nicola Delon, ont crée leur collectif et agence. Ce pavillon, appelé circulaire comme «économie circulaire» a été édifié à l’occasion de la COP 21 et sera reconstruit plus tard .




   Tous les matériaux réemployés ont été récupérés sur des chantiers de la ville de Paris. Preuve de la possibilité de construire avec des matériaux locaux et pourtant destinés à être jetés. Sauvées in extremis de la déchetterie, les quelques 180 magnifiques portes en chêne qui ornent la façade datent de 1936, en atteste la marque laissée par le menuisier qui les a fabriquées à l’époque. Celles-ci proviennent d’une opération de réhabilitation d’un immeuble HBM du XIX ème arrondissement. L’isolation a été faite avec de la laine de roche provenant de la déconstruction de la toiture d’un supermarché et la structure bois, avec les restes d’un chantier de maison de retraite. Le sol et les murs, sont faits d’anciens panneaux d’exposition, et le caillebotis de la terrasse est celui de Paris-Plage! Les fenêtres et tasseaux en bois proviennent pour la plupart de surplus de chantiers parisiens. Quant aux chaises, ce sont celles que les parisiens ont jetées, trouvées dans les centres de valorisation des encombrants, elles ont été réparées puis repeintes. Seules quelques poutres structurelles ont dû être achetées à l’état neuf pour répondre aux contraintes techniques. Les ressources ne manquent pas pour inventer de nouveaux édifices comme celui-ci!


L'Édito

A l'orée d'une nouvelle façon de penser, l'architecture se mue pour venir célébrer ce nouveau paradigme où l’humain est au centre.

L'architecture naît d'un besoin. Le besoin d'habiter, de vivre ensemble, d'échanger, de consommer, le besoin d'apprendre, de s'éveiller, de travailler. Et s'il est admis qu'elle doit être conforme aux attentes d'usage et de confort, le pavé des normes qu'il faut surmonter pour construire serait presque décourageant.

De notre point de vue, il est moteur de créativité. En atteste l’émergence de constructions conçues à partir de matériaux de réemploi. L’imaginaire est bel et bien vivant, il dépasse les frontières.

C’est cela que raconte ce blog.

Bonne lecture !

Derniers articles

Retrouvez notre compte Instagram @readymader